BOW’T TRAIL – PROJET PIONNIER

Rhodnie danse. À rebours et sur cette dernière terre à avoir aboli l’esclavage, elle retrace les mouvements de résistance des Africains déportés au Brésil. D’hier à aujourd’hui, revivez en danse, en rythmes, en paroles et en images les faits marquants de cette communauté ancestrale qui prend voix dans la re-création de son oeuvre chorégraphique BOW’T. Un oeuvre touchante et un hommage au génie créatif des Afro-descendants qui continuent de s’unir contre un racisme persistant.

>>Liens médias à consulter > MÉDIUM LARGE DE RADIO-CANADA  | THE DANCE CURRENT | LE DEVOIR | RCI / RADIO-CANADA INTERNATIONAL | RICOCHET

BOWT_9913LE PROJET GLOBAL (2016-2019)

Idée originale| Production | Direction artistique | Chorégraphie : Rhodnie Désir
Réalisation : Marie-Claude Fournier
Direction photo : Clark Ferguson

Le projet international BOW’T TRAIL est une expérience chorégraphique, documentaire et interactive novatrice qui raconte comment les cultures et les rythmiques africaines se sont déployées – suivant les mouvements de résistance des peuples africains déportés dans les Amériques. Initié en janvier 2016 par la productrice, médiatrice culturelle et chorégraphe Rhodnie Désir, le projet s’est déroulé à ce jour dans trois pays : la Martinique, le Brésil et Haïti. À chaque escale, la danseuse séjourne 1 mois dans le pays hôte pour re-créer l’oeuvre à partir de la trame initiale de BOW’T qui traite à la base du propos psychique associé à la migration et à la déportation. Pour ce faire, Rhodnie collabore toujours avec un tambourinaire local (gardien de la mémoire) ainsi qu’avec des artistes et des chercheurs spécialisés (musiciens, danseurs, anthropologues, historiens, ethnomusicologues). Au bout de deux semaines suivent l’équipe de tournage et la réalisatrice Marie-Claude Fournier afin de documenter le processus de création et de transmission avec la communauté. À travers la démarche de la chorégraphe, nous découvrons ainsi un autre angle, plus positif, sur l’héritage du commerce triangulaire.

En 2019, le projet a pour vision d’être été déployé dans 7-10 pays, que son contenu soit diffusé via un Webdocumentaire dédié au grand public et au milieu de l’éducation, et fasse l’objet d’un spectacle interactif rétrospectif à Montréal.

>> RECONNAISSANCES  REÇUES

  • Label de la route de l’Esclave de l’UNESCO
  • Prix Lys de la diversité/catégorie Relève du Gala Média Mosaiques en 2016
  • Soutien par plus d’une vingtaine d’institutions locales et internationales de renoms
  • Unique projet de l’Amérique du Nord à être invité à faire partie de la Programmation Culturelle Francophone des Jeux Olympiques de Rio de Janeiro 2016. Le tout recommandé par la très honorable Michaëlle Jean et Manu Dibango
  • Récipiendaire du Programme extraordinaire Nouveau Chapitre du Conseil des Arts du Canada pour son déploiement  jusqu’en 2019.

 

Comments are closed.